Make your own free website on Tripod.com

 

Buts

Historique

Décorum

Particularités

Agenda

Curia

Aquarium

Photos

Membres

Livre d'Or

Famosa Absurdarum Mulierum Academia

 

La Famosa Absurdarum Mulierum Academia est une corporation féminine fondée en l'an de grâce 1988.

Partie sur un élan de membres de comités de Régionales, la FAMA se voulait être surtout un soutien et un organe de représentation de femmes actives dans la vie estudiantine louvaniste. A titre d'exemple d'exclusion, les femmes ne pouvaient participer aux réunions de la SAGAM, elles se voyaient (et se voient toujours d'ailleurs !!!) interdire l'accès à certaines fonctions dans des comités de Régionales (ex. Lux, Namuroise, Carolo,...). La première réunion de l'Académie se tint le 27 novembre 1988 dans le parking des Ondines, à l'abri des regards indiscrets.

La Curia (ou comité) se composait à l'époque de la Magistra Cécile Dascotte (Montoise), de la Censoria Geneviève Angenot (Liégeoise), de la Quaestoria Chrystelle Lefebvre (Montoise), de la Cancellaria Catherine Hanton (Montoise) et d'une Prima Cantrix, appelée désormais Chorège, Béatrice Thiry (Liégeoise). Les conditions d'admission étaient alors très strictes et l'on ne pouvait y déroger : avoir trois étoiles dorées et occuper un poste important dans un comité de Régionale. En raison de ces règles et suite à l'inévitable "fin des études", l'Académie s'est retrouvée à peau de chagrin. Les séances furent donc suspendues...

L'Académie ne doit sa survie qu'à la dernière Magistra : Catherine Dedoncker (Mouscronnoise) qui continua à répondre aux invitations des autres Corporations...

Le 29 janvier 1997, soit cinq ans après l'interruption des séances, trois amies calottées : Sophie De Muynck (dite Meuh), Lili-Anne Bergs (dite Niagara) et Cynthia Blaise, déploraient l'absence de Corporation féminine sur le site de Louvain-la-Neuve. Par un heureux hasard, Sophie avait fait quelques temps plus tôt la connaissance de Catherine Dendoncker et par conséquent de la Fama. Il fut rapidement décidé de la contacter. Lors de la première entrevue, Catherine Dendoncker présenta la Fama, ses buts, sa philosophie, son histoire, bref les fondements de la Corporation. Les palabres ne furent pas longs, la Fama allait renaître...

La nouvelle Curia se composa alors de la Magistra Sophie De Muynck (FLTR), de la Substituta Cynthia Blaise (LUX), de la Censoria et Chorège Charlotte Duchateau (FLTR), de la Cancellaria Anne-Catherine Dheur (HIST) et de la Quaestoria Lili-Anne Bergs (Eumavia). Ce nouveau comité fut intronisé en la salle de la Maison des Historiens le 21 mars 1997 par Catherine Dendoncker, Cécile Dascotte et Catherine Hanton.

Suite à l'évolution des temps et des mœurs, les buts premiers de l'Académie changèrent quelque peu. Il n'est plus désormais nécessaire de "soutenir" les femmes actives dans la vie estudiantine louvaniste, elles occupent aujourd'hui une place importante dans le monde de la guindaille. Il s'agit maintenant pour l'Académie de promouvoir la dignité, trop souvent bafouée, et le respect mutuel en toutes circonstances. C'est à cette fin qu'il a été jugé opportun de modifier les statuts d'origine. Une nouvelle terminologie, propre à notre Corporation, a été élaborée par Charlotte Duchateau qui s'inspira d'un texte " les Filles de Pandore " de Louise Bruit Zaidman. La rédaction d'un nouveau Codex a été confiée à Cynthia Blaise. L'adoption des statuts se fit le 15 février 1999.