Make your own free website on Tripod.com

 

Buts

Historique

Décorum

Particularités

Agenda

Curia

Aquarium

Photos

Membres

Livre d'Or

Famosa Absurdarum Mulierum Academia

 

La FAMA se caractérise notamment par le vocabulaire usité en son sein. En effet, celui-ci est inspiré de l'histoire grecque.

Les membres de la corporation s'appellent des Bacchantes, les séances organisées par l'Académie des oïkos.

L'Académie est dirigée par un comité appelé Curia. Elle se compose de six membres :

- la Magistra : elle préside la Curia ainsi que l'Académie ;

- la Substituta : son rôle est d'assister la Magistra dans sa fonction et de la remplacer quand cette dernière est absente. Elle a également la charge de l'éducation des Vestales (nos tyronnes) ;

- la Censoria : elle a pour charge de maintenir la discipline lors des oïkos (séances de l'Académie) ;

- la Cancellaria : responsable de l'administration de l'Académie, elle s'occupe tant de la communication interne à l'Académie que celle externe ;

- la Quaestoria : elle s'occupe des finances de la Corporation ;

- l'Actéride : elle organise la collation lors des oïkos et s'occupe également des divers effets de l'Académie (drapeau, Hiéra, nappes,….).

 

Que serait un ordre s'il n'y avait pas de Sénat ? Celui de la FAMA s'appelle l'Aréopage. Il est constitué des Bacchantes fondatrices de la première et de la seconde génération. Depuis 1997, toute bacchante ayant été Magistra entre de plein droit dans l'Aréopage.

Dans certaines circonstances, l'Aréopage et la Curia se réunissent et forment le Conseil.

Elément plus important que l'Aréopage, que serait une corporation sans un avenir et donc sans nouveaux entrants ? Au sein de l'Académie, les nouvelles recrues s'appellent des Vestales. Elles symbolisent les jeunes prêtresses vierges candidates au service de la déesse Vesta dans son temple .

 

Certaines oïkos de l'Académie portent des noms qui leur sont propres:

* La première oïkos de l'année s'appelle la Gamelia. Lors de celle-ci, les candidates au titre de Vestale sont présentées aux autres Bacchantes.

* Les séances dites extraordinaires, à savoir les oïkos où les éléments masculins sont tolérés, portent le nom de Panathénées. On compte deux Panathénées par an, le Dies Natalis le 27 novembre et une séance ayant lieu généralement au mois de mars.

* Nos Vestales se font introniser et reçoivent leur peplos lors des Parthéniades.

* Enfin, la dernière séance, celle des élections porte le nom de Thesmophories.

 

Comment reconnaître une FAMA ?

C'est facile, c'est une femme ! Mais encore, me direz-vous?

Et bien c'est simple, tout d'abord, une Bacchante porte un band blanc de 3,8 cm de large traversé longitudinalement par un fil argent sur l'épaule droite (eh oui, même les Vestales). Lors d'activités ordinesques ou guindaillesques, les Bacchantes (et là, les Vestales ne sont pas concernées) arborent une toge bleu nuit (appelée peplos), agrémentée d'un drapé de la même couleur. Le peplos est fendu de part et d'autre jusqu'à mis-cuisse (pour les portes jarretelles, c'est plus sexy !). Du côté gauche, figure un nombre de brandenbourgs bleus correspondant au nombre d'années passées sur le site de Louvain-la-Neuve en tant qu'étudiante.

 

La FAMA a de l'humour !!! (si si, je vous assure)

Un des signes distinctifs de l'Académie est son goût prononcé pour l'autodérision ! Celui-ci se manifeste en de multiples circonstances.

Lors de nos oïkos, la Censoria fait son office à l'aide d'un bâton. Mais pas n'importe quel bâton, celui-ci est en effet un rouleau à pâtisserie marqué du crescat, symbole des retours douloureux et tardifs de nos compagnons après une sortie bien arrosée.

Le journal édité au sein de l'Académie s'appelle l'Aquarium. Il regroupe en effet les thons, les moules et les morues ! (comme ça pas de jalouses).

Toujours en rapport avec le milieu aquatique, les vlecks décernés par la Curia aux Bacchantes méritantes sont des petits poissons argentés et ceux décernés aux extérieurs méritants (pour autant qu'il y en ait !) sont des crabes dorés. Les différents grades accessibles au sein de l'Académie sont directement inspirés de la hiérarchie chez les prostituées : la pucelle, la racoleuse, la perle, la sous-maîtresse et l'entremetteuse.

Suite aux différentes remarques culinaires de certains camarades masculins, il est devenu habituel lors de la séance extraordinaire du mois de mars que la censure s'effectue au beurre FAMA (liquide ou solide selon l'envie).